L’eiffel Lodge et le restaurant Thiou


Magazine N°1

Deux exemples où l’art de vivre intérieur se conjugue avec la beauté architecturale du 7ème arrondissement.

Le 7ème arrondissement allie à la discrétion de ses habitants un environnement architectural de toute beauté.

L’art de vivre à la française s’incarne ici dans les monuments qui marquent de leurs perspectives élégantes les esprits au premier rang desquels se démarquent L’hôtel des Invalides et la Tour Eiffel. Le premier, parallèle à sa mission de charité est l’expression du pouvoir. La deuxième reste le symbole indétrônable d’une civilisation à la portée culturelle universelle.

La proximité immédiate des deux monuments confère à leur quartier respectif un charme indiscutable et fait grimper la valeur patrimoniale des rues adjacentes. Habiter « sur » le Champs de mars ou « aux » Invalides, c’est déjà faire partie cette histoire extraordinaire et séculaire. La vie et l’art ne font plus qu’un au balcon ou à la fenêtre d’un appartement discret avec vue imprenable.

C’est le cas de l’appartement que je présente ici sous le nom de l’Eiffel Lodge : il profite de la puissance évocatrice de la tour Eiffel de par son emplacement exceptionnel.

Pied-à-terre romantique et contemporain de presque 150m2, sa rénovation se devait de préserver les angles de vue sur la Tour Eiffel.

Dès la réception, c’est par une galerie de miroirs que débute le travail la mise en valeur des vues extérieures. Le charme opère immédiatement et on ne lâche plus l’envie de découvrir les perspectives que l’on capte ici et là. Amené ensuite dans le salon avec cheminée, on découvre la vue inoubliable et majestueuse sur l’œuvre d’Eiffel.

Eiffel Lodge vue sur la Tour Eiffel
Intérieur Eiffel Lodge Paris

On prend alors le temps d’admirer le volume intérieur des pièces, la clarté de l’ensemble, de la salle à manger et salon, doté d’une cheminée fonctionnelle. Sur cour, les pièces d’eau dont la cuisine et la salle de bains, et deux bureaux dont un grand conçu comme chambre d’amis. La chambre parentale adopte le même langage visuel que la pièce de vie, entièrement articulé autour de la vue sur la tour métallique.

Au soir venu, c’est une impression de romantisme intemporel et pourtant résolument contemporain qui domine autour d’un dîner entre amis, animé par les éclats scintillants du monument.

Des renseignements sur ce bien ?
Contactez-nous
Thiou aux Invalides

Restaurant-THIOU-Paris-copyright-D-Delmas-28

A quelques minutes à pied de l’Eiffel Lodge, c’est la même sensation qui préside à la table du meilleur restaurant thaïlandais de la capitale Thiou.

Car c’est bien le mariage d’une vue imprenable sur le Dôme des Invalides avec le savoir-faire de la Chef qui donne cette touche « so frenchy » et raffinée au travail passionnée et de Thiou, star thaï des Bains dans les années 90.

Après de long mois à la recherche d’un lieu unique, fort de sens et facile d’accès, c’est Boulevard de la Tour Maubourg, à deux pas de la Place Vauban et de l’élégante avenue de Breteuil que la Chef pose ses valises.

 

 

Elle fait alors appel à Laura Gonzalez, actuellement considérée comme l’un des noms majeurs de la décoration des hauts lieux de la vie Parisienne avec entre autres, celle du Bus Palladium et de l’Alcazar.

Au coeur d’une salle aux panneaux boisés clairs, on se laisse séduire par une décoration délicate et dont les notes de couleurs textiles donnent le ton à l’ambiance sereine qui se dégage. Un soin tout particulier  est donné à la terrasse extérieure et son aménagement, transition réussie entre les inspirations asiatiques de la cuisine et l’art du jardin urbain européen.

thiou-607×549

Autour de son « Tigre qui pleure » –le vrai, le seul-, tandis que le client navigue entre saveurs d’orient et la cuisine française de tradition (les Beignets aux crevettes et le Calamar sont exceptionnels) le voilà au cœur des attentions d’un service discret et élégant digne de la tradition hôtelière la plus exigeante.

 

 

 

Cibiscus Magazine : le restaurant Thiou à Paris